Les challenges de l’UHD 4K

Le grand enjeu de la diffusion, c’est de pouvoir livrer du contenu vidéo de haute qualité (UHD 4K et 8K) d’un point A à un point B partout dans le monde et sur tous les appareils connectés (télévision, smartphone, tablette). Selon l’étude réalisée par Futuresource Consulting, la part des téléviseurs 4K représentera 35% des achats de télévision dans le monde en 2018 grâce à la baisse des prix et à la volonté des utilisateurs de posséder un écran plus grand.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’UHD ?

L’UHD est une combinaison de plusieurs paramètres :

  • L’HDR, ou la télévision à haute gamme dynamique, permet de rendre les couleurs plus naturelles. Les contrastes et l’intensité lumineuse sont augmentés pour se rapprocher de la perception de notre œil dans la réalité.

  • Le Wide Color Gamut (WCG) gère l’espace des couleurs et apporte un meilleur affichage de ces dernières.

  • Le Next Generation Audio comme le Dolby Atmos, garantit un son de qualité optimale.

  • Le High Frame Rate (HFR) augmente le nombre d’images par seconde (60 frame/s) et améliore ainsi l’expérience de visionnage, notamment en 3D.

Ces technologies restituent davantage les différentes textures, la transparence et la qualité des fichiers. La 4K, quant à elle, permet de garder une qualité optimale, quelle que soit la taille de l’écran.

Mais comme toutes les bonnes choses, l’utilisation de l’UHD 4K apporte avec elle son lot de challenges :

  • Les fichiers UHD 4K ont plus de pixels et sont, par conséquent, beaucoup plus volumineux. Il est donc nécessaire de les compresser pour pouvoir les livrer et les partager.

    Pour ce faire, la compression H265/HEVC permet de diviser par 2 la taille du fichier sans dégrader le rendu.

  • Il faut aussi posséder l’espace nécessaire pour stocker le contenu, ce qui entraine des problématiques concernant des solutions de stockage comme le Cloud.

  • Le contenu vidéo 4K est le plus touché en matière de piratage pour le téléchargement et le streaming. Il faut donc prendre des précautions supplémentaires afin de garantir la sécurité des échanges et de la diffusion (DRM, Watermarking).

  • Des questions de matériel sont également à prendre en compte. Même si la diffusion 4k se développe de plus en plus, elle n’est pas encore compatible avec tous les écrans et toutes les normes concurrentes des téléviseurs.

Vous souhaitez diffuser du contenu 4K ? Nous pouvons vous aider à relever tous ces défis !

Voir notre étude de cas OCS
Voir notre étude de cas Canal +

 

Share Button